Si je vous parle de barbecue, vous visualisez peut-être un grill sur une terrasse lors d’une chaude soirée d’été, dégageant une bonne odeur de saucisses et brochettes grillées. Oubliez tout cela et sortez le kimchi !  Aujourd’hui nous parlons de barbecue coréen !

  1. Qu’est-ce qu’un barbecue coréen ?
  2. Quelle viande pour un barbecue coréen ?
  3. Quels accompagnements préparer pour un barbecue coréen ?
  4. Comment manger un barbecue coréen à la maison ?
  5. La version simplifiée du barbecue coréen

Qu’est-ce qu’un barbecue Coréen ?

salle de restaurant de barbecue coreen

Les restaurants de viandes grillées (고기집) sont très répandus et très populaires en Corée. Vous ne pourrez pas les manquer ! Ils s’animent particulièrement le soir, où les coréens viennent déguster leur barbecue avec quelques verres d’alcool.

restaurant barbecue coréen

Comme la plupart du temps dans la cuisine coréenne, le barbecue coréen a pour spécificité de proposer une myriade d’accompagnements pour sublimer le plat principal, ici la viande grillée.

Bien sûr les viandes grillées en Corée sont différentes de celles grillées lors de nos barbecues. Mais pour moi, ce qui rend “coréen” un barbecue est bien cette accumulation d’accompagnements typiquement coréens.

En France, quelques restaurants proposent l’expérience du barbecue coréen. Malheureusement la majorité se trouvent à Paris, pour une coquette somme. C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui de réaliser un barbecue coréen à la maison !

Quelle viande pour un barbecue coréen ?

Il y a énormément de possibilités. D’une manière générale, vous pouvez prendre n’importe quel morceau qui se grille bien et réaliser un barbecue coréen car comme je l’ai dit, le principal est tout ce qui vient autour.

Je vais cependant vous présenter les viandes les plus communes pour les barbecues coréens que l’on trouve en France. Malheureusement je ne vous parlerai pas du Galbi, délicieux mais introuvable.

samgyeopsal viande coreenne

Le Samgyeopsal

Le Samgyeopsal est la poitrine de porc. Attention, on trouve souvent cette pièce de viande fumée chez nous. Veillez à acheter de la poitrine de porc nature.

On en trouve relativement facilement et à bon prix dans les grands supermarchés. La photo vous donne une idée de ce que vous devez chercher dans votre rayon. Parfois votre boucher peut aussi en proposer.

C’est la viande la plus répandue pour les barbecues en Corée.

L’aloyau, le faux-filet

Dans les restaurants de viande un peu plus haut de gamme, on propose de bons morceaux de viande de boeuf à griller. L’aloyau (등심) et le faux-filet (안심) sont les plus répandus en Corée car ce sont les morceaux de viande de boeuf les plus tendres.

Que ce soit en supermarché ou chez votre boucher, prenez les morceaux de viandes qui sont signalés “à griller”.

Quels accompagnements préparer pour un barbecue coréen ?

kimchi pour barbecue coreen

Kimchi

La recette du Kimchi // Préparation : plusieurs jours/semaines avant

Vous connaissez sûrement le kimchi, cet accompagnement coréen à base de chou chinois mariné et piquant. Il accompagne absolument tous les plats coréens. Le barbecue ne fait donc pas exception !

Privilégiez un kimchi vieux de quelques semaines, mais pas trop vieux non plus. Si vous l’achetez tout fait, il devrait être dans une bonne condition pour le déguster à l’ouverture.

mujeolim pour barbecue coreen

Mu-jeolim

La recette du Mu-jeolim // Préparation : Plusieurs jours avant jusqu’à la veille

Le Mu-jeolim est une recette de pickles de navet. Légèrement acide, son goût se marie à la perfection avec la viande grillée !

Il se présente sous plusieurs formes, mais pour le barbecue, on préfèrera un Mu-jeolim en fines tranches rondes.

Le navet doit mariner plusieurs jours dans la marinade pour offrir toutes ses saveurs. Je recommande donc de le préparer au plus tard deux jours avant le jour J. C’est un banchan qui se conserve des mois au frigo. Vous pouvez donc prévoir bien en amont !

doenjangjjigae

Doenjangjjigae

La recette du Doenjangjjigae // Préparation : La veille ou le jour même

Le Doenjangjjigae accompagne souvent les barbecues coréens ! Dans les restaurants de viande, on l’apporte encore bouillonnant et on le place au centre du grill.

C’est une soupe que l’on pourrait apparenter à la soupe miso japonaise. Cependant le bouillon est plus fort, généralement un peu épicé, et on y met plus d’ingrédients.

On peut le manger en même temps que la viande (ce que je préfère). Mais beaucoup de coréens le mangent après avoir cuit et mangé toute la viande, pour finir le repas.

Le Doenjangjjigae est un plat encore meilleur réchauffé ! C’est pour ça que je vous encourage à le préparer la veille et le réchauffer quelques minutes avant de servir. Mais vous pouvez également le préparer le jour même et le servir dès qu’il est prêt.

ssamjang pour barbecue coreen

Ssamjang

La recette du Ssamjang // Préparation : Possibilité de préparer un jour avant ou le jour même

Un barbecue qui se respecte propose du Ssamjang ! C’est une sauce légèrement sucrée et piquante, appréciée de tous ! Petits et grands !

Le ssamjang fait maison ne se conserve que quelques jours au frigo si vous ajoutez de l’huile sésame dans la recette. Le Ssamjang de supermarché dure beaucoup plus longtemps.

yangpa jeolim banchan coreen

Yangpa Jeolim

La recette du Yangpa Jeolim // Préparation : 2-3h avant de servir

Le Yangpa Jeolim est un plat d’oignon mariné que l’on retrouve exclusivement en accompagnement des barbecues. Des tranches d’oignons sont très finement coupées puis marinées quelques heures dans une sauce acidulée et relevée à la moutarde.

Si je recommande de le préparer seulement quelques heures avant l’heure du repas, c’est parce que je préfère avoir un oignon encore un peu croquant. Mais il est tout à fait possible de le préparer la veille pour gagner du temps.

Riz

Préparation : 1-2h avant de servir

La recette du riz coréen

Impossible de proposer un repas coréen sans riz ! Les coréens en mangent facilement plusieurs bols lors des barbecues coréens.

Si vous avez un cuiseur à riz, vous avez de la chance ! Cette étape ne vous demandera pas beaucoup d’efforts. Si vous n’en possédez pas, il faudra le faire à la casserole.

pa-jeolim banchan coreen

Pa Jeolim

Recette du Pa-jeolim // Préparation : 1-2h avant de servir

Autre indispensable du barbecue coréen, le Pa Jeolim ! C’est un accompagnement fait de poireau très finement coupé et relevé d’une marinade acide et piquante. La présentation semble similaire à celle du Yangpa Jeolim, pourtant le goût est totalement différent !

Je préfère également avoir un poireau encore un peu croquant avant de servir. C’est pourquoi je propose de le réaliser seulement quelques heures avant de servir. Mais c’est un accompagnement qui se conserve quelques jours.

salade barbecue coreen

Salade

Préparation : 1-2h avant de servir

La salade verte apporte la fraîcheur au barbecue. Pas besoin de la préparer, il suffit de laver de grandes feuilles de salades et de les essorer.

Elles sont l’élément essentiel à la réalisation des “ssams”.

Vous pouvez préparer la salade à tout moment, tant qu’elle est fraîche et croquante au moment de servir.

preparation grillade barbecue coreen

Viande et légumes à griller

Préparation : 30 minutes avant de servir

L’élément principal, la viande, doit être préparé 30 minutes avant de griller.

Si vous cuisinez du Samgyeopsal, retirez la peau comme sur la photo. C’est une partie un peu dure qui se mange très bien mais est moins bonne. Salez et poivrez légèrement les deux côtés de chaque tranche. Comptez 2 tranches par personne voire 3 pour les gros mangeurs.

Coupez un oignon en tranches épaisses (0,5cm à 1cm d’épaisseur). Coupez également plusieurs gousses d’ails en lamelles fines. Pour les champignons, retirez simplement les queues.

sauce pour barbecue coreen huile sesame

Chamgireum

Préparation : au moment de servir

Autre sauce que vous pouvez proposer sur votre table : un fond d’huile sésame dans lequel vous versez du sel. Le gros sel est plus esthétique mais le sel de table fait très bien l’affaire.

Comment manger un barbecue coréen à la maison ?

viande grillee barbecue coreen

Sur quoi griller la viande ?

Le plus simple est d’utiliser une grande poêle sur laquelle vous cuirez la viande et les légumes. Vous l’apportez ensuite au centre de la table.

Si vous voulez vraiment retrouver l’ambiance conviviale des barbecues et cuire votre viande tout en mangeant et en bavardant, utilisez une plancha ou le dessus de votre appareil à raclette ! J’aime beaucoup cette option, elle permet d’apporter la grillade au centre de la table.

Comment griller la viande

  • Une fois la viande salée et poivrée, faites chauffer votre poêle ou votre appareil à raclette.
  • Versez un peu d’huile et étalez avec un sopalin.
  • Lorsque la poêle est très chaude (fumante), posez la viande. Elle doit immédiatement commencer à chanter. Poser les tranches d’oignons.
  • Laissez un côté cuire et retourner une fois que c’est doré et un peu grillé. Le temps de cuisson change en fonction de la viande.
  • Ajouter l’ail et les champignons pendant que cuit l’autre côté de la viande. Retournez les tranches d’oignons.
  • Une fois les deux côtés bien dorés, coupez à l’aide d’une paire de ciseaux de cuisine si vous avez. Si non, sortez la tranche et coupez-là avec un couteau sur une planche à découper.
  • Remettez tout sur le feu et mangez immédiatement !

Si vous faites griller du Samgyeopsal, la viande va rendre beaucoup de gras. Epongez-le avec un sopalin au fur et à mesure.

ssam lors d'un barbecue coreen

Les “ssam”

Une fois la viande cuite, il ne reste plus qu’à déguster !

Je tiens à préciser qu’il n’y a pas de règles écrites dans le marbre. La meilleure façon de manger un barbecue coréen est la façon qui vous fait envie.

Je vais tout de même vous présenter une manière de manger 100% coréenne qui permet de révéler toutes les saveurs en une bouchée.

Le “ssam” (쌈) signifie “enroulé” en coréen. Et il porte bien son nom ! Il s’agit d’un morceau de viande et d’accompagnement enroulés dans une feuille de salade, que l’on enfourne en une seule fois dans la bouche !

Pour faire un beau Ssam voici la marche à suivre :

  • Posez une feuille de salade dans votre main.
  • Posez au milieu de la feuille une tranche de Mu-jeolim. (optionnel)
  • Prenez un morceau de viande que vous trempez dans une des sauces, puis posez le au creu de la feuille de salade.
  • Ajoutez un accompagnement : yangpa jeolim, kimchi, pa-jeolim,… (optionnel)
  • Complétez avec un peu de riz. (optionnel)
  • Fermez la feuille de salade rabattant les extrémités
  • Enfournez !

L’alcool

Les coréens aiment boire un (ou plusieurs) verres d’alcool avec leur viande grillée.

Privilégiez le soju si vous pouvez en acheter. C’est l’alcool que les Coréens consomment le plus dans les restaurants de viande. Servez de petits verres (type verre à shooter) à vos convives le long du repas. Selon le débit de vos convives, je compterai ½ bouteille par personne à 1 pour un repas “normal”.

Autre choix d’alcool : la bière. Les Coréens adorent la bière et il existe quelques marques coréennes que vous trouverez en supermarché asiatique. Les marques les plus connues sont Kass et Hite. Il est possible que plusieurs bouteilles par personnes soient nécessaires pour combler la soif de vos invités ! Selon la consommation de chacun, je recommande de prévoir 1 à 2 bières par personne.

La version simplifiée du barbecue coréen

Et si on a envie d’un petit barbecue sans prise de tête ? C’est tout à fait possible ! Mon copain coréen mange souvent barbecue, même seul, et il s’embarrasse rarement de toute cette préparation.

Préparez seulement la sauce Ssamjang, un bol de riz et la viande. C’est tout ce dont vous avez besoin pour apprécier le goût d’un barbecue coréen !

barbecue coreen

Abonnez-vous aux mises à jour

Adresse e-mail non valide