bossam, viande de porc bouillie servie avec du kimchi, de la salade et des banchans

C’est la première fois que le nom d’un article me pose une telle colle. Le Bossam est un plat coréen de viande de porc bouillie. Présenté comme cela, pas sûre que cela vous attire ! Mais restez un peu et vous découvrirez un plat plein de saveurs, extrêmement populaire en Corée !

Qu’est-ce que le Bossam ?

Le Bossam est donc une pièce de porc (poitrine, épaule ou échine) cuite assez longtemps dans un bouillon. Cela a pour résultat d’attendrir la viande et de lui conférer tout un tas de saveurs.

Le morceau est ensuite coupé en fines tranches et servi avec tout un tas de banchan, d’accompagnements. Un peu comme le barbecue coréen, on pratique la technique des “ssam”. Une feuille de salade dans laquelle on place un morceau de viande et quelques accompagnements, qu’on enroule et qu’on déguste !

ssam avec bossam, salade enroulee autour de viande et kimchi

Avec quoi accompagner le Bossam

Je vous encourage à manger le Bossam avec au minimum des feuilles de salade verte, de la sauce Ssamjang, du riz et du Kimchi.

La recette du Bossam

bossam

Bossam

Maureen Yun
Le Bossam est une pièce de porc cuite dans un bouillon, fondante à souhait que l'on mange enveloppé dans une feuille de salade. C'est un plat que l'on mange traditionnellement le jour ou on fait du kimchi, avec le kimchi tout frais !
Temps de préparation 30 min
Temps de cuisson 1 h 15 min
Temps total 1 h 45 min
Type de plat Plat principal
Cuisine Coréenne
Portions 2 personnes
Calories 581 kcal

Ingrédients
  

  • 350-400 g poitrine de porc OU épaule de porc OU échine de porc
  • 1 oignon
  • 15-20 gousses d'ail
  • 1/2 poireau (le vert et les racines font l'affaire)
  • 2 c. à soupe doenjang
  • 10-15 grains poivre
  • 3 feuilles laurier (optionnel)

Instructions
 

  • Pour la viande, la poitrine de porc est celle qui donne le plus joli résultat. Mais cela peut être un peu dur à trouver, elle doit être NATURE et non salée ou fumée. J'en trouve en grande surface mais pas toutes.
    L'échine ou l'épaule de porc donnent également de bons résultats mais moins esthétique. Il y a moins de gras ce qui peut être un plus pour les gens qui n'aiment pas trop ça.
    bossame etape 1
  • Eplucher l'oignon et les 15-20 gousses d'ail. Couper l'oignon en deux et le poireau en 2-3 morceaux.
    bossam etape 2
  • Mettre de l'eau dans une marmite ou une grande casserole. Pas trop car cela va déborder quand ça boue.
    Ajouter la viande et 2 c. à soupe de doenjang. Mettre sur feu moyen-fort.
    bossam etape 3
  • Ajouter les légumes coupés.
    bossame etape 4
  • Ajouter les 10-15 grains de poivre.
    bossam etape 5
  • Couvrir. Porter à ébullition sur feu moyen fort pendant 45 minutes.
    bossam etape 6
  • Au bout de 45 minutes, laisser mijoter sur feu doux pendant 30 minutes.
    bossam etape 7
  • La viande est prête quand elle est extrêmement fondante. Normalement le bouillon a énormément réduit.
    bossam etape 8
  • Couper le feu et sortir la viande sur une planche à découper.
    bossam etape 9
  • Couper la viande en tranches. Le couteau devrait trancher comme dans du beurre :).
    bossam etape 10

Notes

Servir avec de la salade fraiche, de la sauce ssamjang et du kimchi frais.
Keyword porc

Le Bossam et le Kimchi (Kimjang)

Le Bossam est un plat associé à la réalisation du kimchi, un évènement que l’on appelle Kimjang (김장).

Au début de l’hiver, les coréens se réunissent entre famille, voisins, pour réaliser une très grande quantité de kimchi. Ce stock servira à s’alimenter tout l’hiver.

C’est une tradition qui se perd un peu avec les jeunes générations. Le Kimchi s’achète tellement facilement de nos jours que l’effort de le réaliser soi-même n’en vaut pas la peine.

Pour ceux qui prennent encore cette peine, le jour du Kimjang on prépare le Bossam ! La raison est que le Kimchi frais est l’accompagnement PARFAIT du Bossam !

Si beaucoup de gens attendent que le Kimchi fermentent avant de le déguster, sachez qu’il peut se manger dès le premier jour de sa confection. Selon l’étape de fermentation du Kimchi, le goût est assez différent. Certaines recettes utilisent le Kimchi très/trop fermenté comme le Kimchijjigae ou le Kimchijjim. Certaines recettes s’accompagnent beaucoup mieux de kimchi frais comme les Manduguk, les Kalguksu ou le Bossam !

Préparez votre propre Kimchi !
bossam vue du dessus

Abonnez-vous aux mises à jour

Adresse e-mail non valide